Toute l'actualité

Aucun résultat.

Accès rapide

nouveautés

coups de coeur

Vos avis

  • De vagues et de brume / Jean-Pierre Andrevon |

    De vagues et de brume / Jean-Pierre Andrevon Andrevon, Jean-Pierre (1937-....). Auteur

    Une fin du monde parmi d'autres 2/5 Un court roman sur une Terre du XXIIIe siècle, sur laquelle une catastrophe dont on ne parle pas plus que ça a eu lieu. Agréable à lire, ça n’est pas ... Voir plus Un court roman sur une Terre du XXIIIe siècle, sur laquelle une catastrophe dont on ne parle pas plus que ça a eu lieu. Agréable à lire, ça n’est pas le roman que l’on retiendra. Son roman « Le monde enfin », sur une Terre après une catastrophe est autrement plus réussi et magnifique. Voir moins M. LAREPE Didier - Le 14 août 2018 à 16:28
  • La Main gauche de la nuit : roman / Ursula K. Le Guin |

    La Main gauche de la nuit : roman / Ursula K. Le Guin Le Guin, Ursula Kroeber (1929-...)

    Jack London ? 3/5 Une nouvelle planète découverte, peuplée d’humains à ajouter à la Confédération. Un envoyé est diligenté pour mener les négociations. Il découvre un p... Voir plus Une nouvelle planète découverte, peuplée d’humains à ajouter à la Confédération. Un envoyé est diligenté pour mener les négociations. Il découvre un peuple hermaphrodite qui entre régulièrement en phase sexuel, mâle ou femelle à tour de rôle, pouvant être une fois père, une fois mère. C’est là l’invention essentiel de ce livre qui décrit une société dont les rapports de force entre sexe n’existent pas ; d’autres codes existent pour autant, en particulier une forme de réserve, de sens de la discrétion très pointilleux. Sur cette planète très froide, couverte de glace et de neige, 2 pays, un royaume avec un roi fou et une bureaucratie à la « 1984 » de George Orwell. L’envoyé va se trouver confronté à une suite d’aventures ultimes, choyé, rejeté, acheté, condamné qui le mènera à ses limites aux côtés du seul homme qui semble croire en lui mais ne peut le dire, réserve tatillonne oblige. L’essentiel du roman est une aventure au milieu des glaces et des éléments naturels, digne d’un Jack London, une évasion d’un camp de redressement où l’Envoyé a fini par atterrir avec celui/celle qui va devenir son ami. Un beau roman d’aventure plus que de SF dans une société où les codes sont bouleversés par l’absence de tout genre prédéterminé… Les rapports humains n’y sont pas plus simples mais au moins ils ne sont pas liés à cette distinction de sexes qui mènent souvent l’homo-sapiens à la bêtise ultime. Voir moins M. LAREPE Didier - Le 14 août 2018 à 16:27
  • Paris au XXe siècle : roman / Jules Verne |

    Paris au XXe siècle : roman / Jules Verne Verne, Jules (1828-1905)

    Encore des livres ? 3/5 Le scénario du roman n’est pas ce qui en fait la qualité première, une histoire d’amour et de misère. Ce qui fait la qualité de ce roman, ça n’est pas... Voir plus Le scénario du roman n’est pas ce qui en fait la qualité première, une histoire d’amour et de misère. Ce qui fait la qualité de ce roman, ça n’est pas non plus d’éventuelles description futuriste d’un Paris des années 60 vu depuis 1860 et qui pourrait en faire un roman steampunk de bonne facture, cuivre, fumées, vapeur à tous les étages. Non, ce qui en fait un livre passionnant c’est, malheureusement devrait-on dire, la réalité de ce qui en est décrit en terme sociétale, une société où tout le monde « sait lire et écrire mais où plus personne ne lit », tous les romans, toutes les œuvres d’art ont été définitivement rangés comme vieilles bimbeloteries sans intérêt, plus personne ne s’en préoccupe, à part notre héros, bien entendu, qui écrit des poèmes, ce qui en fait définitivement un marginal irrécupérable. Jules Verne décrit une société où ne subsiste et où l’on apprend plus que les sciences appliquées, c’est à dire utiles et la Banque, comme Dieux définitivement incarnés. Si les descriptions d’un Paris du XXe siècle par Jules Verne sont justes, ça n’est que par là, la définitive victoire de la petite bourgeoisie qui compte ses sous et se repaît du petit confort qu’une certaine science peut lui apporter… Dramatiquement ce que sont devenues nos sociétés. Un roman à redécouvrir donc, pour cette clairvoyance qui fait froid dans le dos dans un Paris devenu steampunk sans le savoir et surtout sans son humour et son décalage. Oui, « Paris au XXe siècle » de Jules, roman de toute jeunesse et oublié est un roman à lire comme une description du marasme dans lequel tombe et est tombé le genre humain. Voir moins M. LAREPE Didier - Le 14 août 2018 à 16:25